Irlande

Les incontournables d’Irlande du Nord

Découverte de l'Irlande du Nord

Malgré que le but premier de notre road trip était de découvrir les lieux de tournage de Game of Thrones (récits ICI et ICI), nous n’avons pas manqué les incontournables ! Ce serait dommage de passer à côté de paysages sensationnels, n’est-ce pas ? Alors en une journée, nous avons combiné Giant’s Causeway (La chaussée des géants), Carrick-a-rede rope bridge (le célèbre pont suspendu) et la visite de la distillerie de whisky Bushmills. Puis, le lendemain, Kinbane castle, par un heureux hasard et c’est devenu notre endroit préféré d’Irlande du Nord…

Nous comptions visiter sur une demi-journée supplémentaire la ville de Londonderry, très connue grâce à son histoire, malheureusement la météo et la fatigue de la route nous a eu. Si vous souhaitez des renseignements dessus, n’hésitez pas à m’écrire via le formulaire de contact, je n’aborderai pas le sujet ici étant donné que je ne l’ai pas vu de mes propres yeux… 

Allons-y pour notre belle journée au cœur des falaises ! 

1. Giant’s Causeway – La chaussée des Géants

Présentation

Sans doute l’attraction touristique numéro une pour les personnes se rendant en Irlande du Nord, la Chaussée des Géants ne peut que mériter ce titre. Pour cause, cette formation volcanique vieille de 60 millions d’années est composée de plus de 40 000 colonnes de basalte, toutes de forme et de hauteur différentes. Elles sont pourtant imbriquées les unes aux autres parfaitement, comme un puzzle. Magique !

La légende

La légende irlandaise explique qu’à l’époque, deux géants vivaient l’un face à l’autre, séparé par l’Atlantique. L’un en Irlande, Finn MacCool, l’autre en Ecosse, Benandonner. Les deux rivaux n’ayant pas de bateau suffisamment grand et fiable pour aller s’affronter, ils auraient envenimé la situation par la parole. Le jour où l’écossais insulta la femme de Finn MacCool, ce fut trop : l’irlandais décida de construire une route à l’aide de ces fameuses pierres et les empila autant que possible pour se faire rejoindre les deux rives. 

Une fois sur place, Finn MacCool pris peur en voyant la taille de l’écossais qui mesurait le double ! Il retourna sur sa rive et raconta sa mésaventure à sa femme. Celle-ci eu l’idée de le déguiser en nourrisson. Lorsque Benandonner rendit visite à son rival, il prit peur à son tour, imaginant que si le nourrisson était de cette taille-là, le père devait le dépasser ! Il retourna d’où il venait en éliminant les pierres et en détruisant le chemin pour être sur que Finn MacCool ne le suivait pas. 

Ainsi, la Chaussée des Géants resta telle qu’on la connait aujourd’hui. En Irlande, cette légende est très populaire et les locaux ne manqueront pas de vous la raconter ! A vous d’y croire, ou pas… 

D'un point de vue scientifique

A mille lieux de cette légende, les scientifiques expliquent ce paysage naturel grâce aux mouvements des plaques tectoniques, il y a plus de 50 millions d’années. A cette époque, la plaque eurasienne, et la plaque nord-américaine auraient commencé à s’éloigner, ouvrant la croûte terrestre, et répandant de la lave basaltique. En refroidissant, la lave aurait immédiatement pris des formes de colonnes, perpendiculaires à la surface de l’eau. 

Visiter la Chaussées des Géants

Qui dit populaire, dit foule… Alors pour éviter la cohue, essayez de venir tôt le matin ou en fin de journée. Vous aurez d’aussi beaux paysages, et vous serez plus tranquilles. Beaucoup de cars de touristes font une halte, ils viennent de Dublin ou de Belfast, et avec la route ils arrivent souvent entre 11h et 15h. En dehors de ce pic, vous devriez pouvoir profiter doublement des lieux. De mon côté, en y allant début juin, aux alentours de 9h30, nous ne nous marchions pas dessus et en plus la météo était avec nous, quoi de mieux ?

D’ailleurs, je vous conseille de réserver votre accès sur le site officiel (ICI) afin de vous garantir l’accès et de gagner du temps. La file d’attente à l’entrée est parfois interminable ! 

D’ailleurs, en parlant de météo, prévoyez un coupe-vent. K-way, pour ne pas citer la marque, polaire, doudounes (selon la saison), rien ne sera de trop. Le vent est puissant, et glacial ! Au pire des cas, nouez-le autour de votre taille si vous n’en avez pas besoin, mais si le vent se lève vous serez ravi de l’avoir pris ! Je vous conseille également de bonnes chaussures de marche, les colonnes pouvant être glissantes.

Tarif 2020 : 14,5 € par adulte

Accessibilité

Bus, train, voiture, vélo… Vous avez le choix ! 

Tout d’abord, le plus simple : la voiture. Le trajet est bien indiqué, peu importe d’où vous venez. Sur place, vous trouverez le parking principal, payant. Cependant, beaucoup se garent un peu plus loin et marchent pour éviter le stationnement payant. Attention aux amendes, beaucoup se garent un peu n’importe comment et n’importe où ! 

Comme annoncé précédemment, beaucoup de cars  font le trajet depuis Belfast, Dublin ou même Londonderry. C’est quelque chose qui peut être rentable, car généralement ils combinent la Chaussée des Géants avec Bushmills et Carrick-a-Rede. Pas de stress avec ce moyen de transport, l’excursion comprend le transport, les visites et le déjeuner pour un prix abordable (30-40 € selon le point de départ).

Pour circuler de manière plus traditionnelle, vous pouvez opter pour le train et le bus. Depuis Belfast ou Londonderry, prenez le train vers Coleraine, puis le bus “Ulsterbus Service 172”. Comptez au moins deux heures ! Pour vous aider, voici le site des transports irlandais Translink ICI.

Si vous préférez ou que vous en avez l’occasion, vous pouvez emprunter la Causeway Coast Way, une route longue de 53kms qui longe la côte et vous offrira de merveilleux panoramas. Elle passe par la Chaussée des Géants !

La visite

Et une fois sur place ? Que voyons-nous ? 

La Chaussée des Géants se divise en trois parties : la Petite, la Moyenne et la Grande chaussée. La grande chaussée est, bien entendu, la principale. Elle démarre sur le rivage, aux pieds des falaises. En avançant près de l’eau, vous apercevrez une partie de cette fameuse route dont parle la légende. Les dalles hexagonales s’enfoncent dans la mer pour constituer une sorte de voie pavée de 20 à 30 mètres de large ! À marée basse, vous pourrez même l’emprunter sur quelques centaines de mètres. Concernant la Moyenne et la Petite Chaussée, elles se situent le long de la Grande. Elles ressemblent plus à des monticules de pierres qu’à des voies.

La formation de ces blocs est totalement asymétrique. Les locaux ont donné un nom à certaines parties bien distinctes. Le Promontoire des Géants est le plus célèbre : il s’agit d’une bande de littoral de 6km où se dresse, face aux falaises, des milliers d’autres colonnes. Vous aurez également à repérer la Harpe : elle est formée d’énormes colonnes incurvées qui descendent jusqu’au bord de l’eau, prenant la forme d’une harpe. D’autres vous attendent également : le Métier à tisser des Géants, le Cercueil des Géants, le Canon des Géants, les Yeux des Géants et enfin la Botte des Géants ! N’hésitez pas à prendre un audioguide pour vous indiquer tous ces fabuleux endroits et vous permettre de mieux comprendre le site !

Le centre d’informations des visiteurs clôturera votre visite. Il a ouvert en 2012 et en plus de la boutique souvenirs, abrite une exposition permanente sur l’histoire du site. 

2. Carrick-a-Rede Rope Bridge

Présentation

A une dizaine de kilomètres de la Chaussée des Géants, vous pourrez enchaîner avec le site spectaculaire du pont suspendu de Carrick-a-Rede. Long de 20 mètres et haut de 30 mètres au-dessus de la mer, ce pont de planches et de cordes tressées relie le littoral à la petite île de Carrick. Pour les personnes qui ont le vertige, n’ayez crainte, la traversée du pont est facultative. Vous pouvez très bien faire la balade sans aller de l’autre côté, et vous aurez d’aussi beaux panoramas sur la terre ferme ! 

Pour le côté histoire...

Autrefois, en 1755 pour être exacte, le Pont de Carrick-a-Rede servait de lieu de passage pour les pêcheurs au saumon sauvage. Constatant que les saumons étaient plus nombreux depuis l’île que sur la côte irlandaise, ils utilisaient donc ce pont en corde, érigé à plus de 30 mètres de haut au-dessus de l’eau pour augmenter leur chance de prise. 

A l’époque, le pont est loin d’être celui qu’on connaît maintenant, c’était un véritable risque que les pêcheurs prenaient. Dû au tourisme et à l’affluence permanente des personnes voulant le traverser, le pont a finalement été rénové et est désormais hautement sécurisé pour permettre le passage en toute tranquillité des visiteurs vers l’île de Carrick.

Visiter le site de Carrick-a-Rede Rope Bridge

Tout d’abord, une chose très importante : le site est ouvert tous les jours. Cependant, il est possible que le pont ne soit pas accessible selon la météo et vous ne pourrez faire que la partie qui concerne la promenade au bord des falaises. Alors si vous le pouvez, choisissez un jour où il fait beau et surtout où il n’y a pas de vent pour profiter au maximum du lieu. Sachez aussi qu’en hiver, les horaires sont nettement raccourcies alors pensez à bien vérifier sur le site internet avant de vous y rendre. 

Pour les jeunes parents, je vous déconseille la poussette. La première partie de la visite est une petite marche d’un kilomètre, avec de nombreuses marches. Comme pour la Chaussée des Géants, munissez-vous d’un coupe-vent ou d’un polaire. L’hiver, les caches-oreilles seront de sortie ! Enfin, de bonnes chaussures de marche sont recommandées. 

Tarif 2020 : environ 10€ par adulte. Ce tarif est uniquement pour les personnes souhaitant traverser le pont, sinon, la balade est gratuite. Le parking est également gratuit.

Accessibilité

Un peu de la même manière que la Chaussée des Géants, vous pourrez venir par n’importe quel moyen. En voiture, 15 minutes sépare les deux sites. Le parking est gratuit, ce qui n’est pas négligeable. En bus, reprenez le même (Ulster bus 172), seulement quatre arrêts entre la Chaussée des Géants et le pont suspendu ! Enfin, en vélo, si vous êtes courageux : vous partez pour 12 kilomètres !

La visite

C’est très simple : laissez-vous porter ! Le sentier est très bien indiqué, il n’y a qu’un chemin possible donc vous ne pourrez pas vous perdre. Si vous optez pour la balade seule, vous aurez d’aussi beaux panoramas sur ces hautes falaises tombant à pic dans l’eau. Prenez le temps d’observer les oiseaux et les nuances de l’eau. La photo ci-dessus, je l’ai prise en marchant, et pourtant on se croirait dans les Caraïbes à voir ce bleu turquoise. Le site est à couper le souffle. 

Si vous choisissez de traverser le pont, accrochez-vous ! Mon âme d’aventurière a adoré l’expérience, mais c’est vrai qu’il balance un peu. L’accès est limité, très réglementé. Il est interdit de s’arrêter en plein milieu, il a beau être très court, la stabilité fait que c’est déjà suffisamment long. Si vous filmez, tenez fermement votre appareil ou téléphone, je pense que l’océan en dessous est un réel cimetière marin d’appareils électroniques ! Hormis cela, c’est tout-de-même une expérience à vivre de traverser un pont de corde suspendu à 30 mètres au-dessus d’un gouffre. Une fois de l’autre côté, l’île de Carrick vous offrira un beau panorama sur la côte irlandaise, ceci dit, ne payez pas un ticket pour le panorama car vous aurez quasiment le même depuis la balade gratuite. C’est principalement la traversée du pont qui vous fera mettre la main à votre portefeuille ! Attendez-vous également à un peu d’attente, vu que c’est une circulation alternée il se peut que vous attendiez une dizaine de minute pour revenir de l’autre côté. Il y a quand même pire comme endroit, vous pourrez admirer la beauté du paysage en attendant ! 

3. La distillerie Old Bushmills

Ce n’était pas prévu dans notre journée mais la pluie s’étant invitée, nous avons décidé de faire une visite en intérieur pour nous réchauffer. De plus, c’était très intéressant qu’on soit amateur de whisky ou pas ! 

La distillerie Old Bushmills est située à quelques kilomètres de la Chaussée des Géants. Vous pouvez y accéder en voiture mais aussi en bus par le 172, comme précédemment. Vous trouverez un restaurant sur place (qui propose plutôt des plats snack type croque-monsieur, plat du jour…) et une grande boutique si vous souhaitez ramener du whisky ! Ils font d’ailleurs des petits packs de trois différents whisky (en petite fiole) pour en faire déguster des différents à vos amis ou votre famille (idée cadeau !). 

Il faut savoir que cette distillerie est la plus ancienne au monde (officiellement). Les irlandais ne jurent que par cette “marque” ! A travers la visite, vous suivrez tout le processus de création du whisky : brassage, fermentation, distillation, vieillissement, assemblage et mise en bouteille. Les explications ne sont faites qu’en anglais, mais cela reste compréhensible lorsqu’on parle un peu la langue. Elles sont très claires et intéressantes. A la fin, vous aurez une petite dégustation offerte ! N’hésitez-pas à vous y arrêter si cela vous intéresse, vous n’avez pas besoin de réserver en amont. De plus, cela ne prend qu’une petite heure. 

Tarif 2020 : 7€

4. Kinbane Castle

Vous voyez ce petit château en contrebas ? C’est une merveille. Nous ne connaissions pas l’endroit, nous nous sommes laissés porter à travers les panneaux et l’envie de découvrir par hasard. Il était tôt le matin quand nous y sommes allés, faisant le petit détour avant de continuer notre roadtrip vers l’ouest. Le parking était désert, malgré une météo plus que clémente. Et puis on voit ce paysage digne des cartes postales : des falaises, un océan plus calme que d’habitude, du vert… et un château en ruines. L’envie d’aller le voir de plus près étant forte, nous avons emprunté le petit sentier ainsi que les marches pour descendre. Autant vous dire que la descente se fait bien, mais la remontée est plus coriace ! 

Pour l'histoire...

Le château de Kinbane date de 1547 et aurait appartenu à Colla MacDonnell, frère du chef du clan MacDonnell d’Antrim pour défendre leurs possessions dans le comté face aux Anglais. Malgré sa position stratégique, le château sera assiégé en 1551 et 1555 par les forces anglaises jusqu’à chasser la famille MacDonnell. Le château passa de main en main jusqu’au 18ème siècle, où il fût abandonné par les MacAllisters. Depuis, le château de Kinbane est dans un état de ruine, rendant l’endroit mystique mais incroyable. 

Accessibilité

Avant toute chose, le site est entièrement gratuit. Encore méconnu, il est loin d’attirer les foules alors profitez-en si vous êtes de passage entre Ballintoy et Ballycastle. Il est très bien indiqué si jamais vous vous y rendez en voiture. Pour les transports en commun, le bus 172 s’y rend (le même que pour les étapes précédentes). 

Les sites ci-dessus sont, pour moi, des incontournables d’Irlande du Nord, souvent classés au patrimoine de l’UNESCO. A cela se sont ajoutés à notre roadtrip de magnifiques endroits, ayant un lien avec Game of Thrones. Cependant, même si vous ne connaissez pas ou n’appréciez pas la série, je vous recommande de vous intéresser aux deux articles, car vous pourriez trouver de jolies balades et visites à faire. Par exemple, je n’ai pas conseillé le château de Dunluce dans cet article car je l’avais déjà mentionné dans mes récits Game of Thrones… Pourtant, il vaut le coup d’oeil ! 

N’hésitez pas si vous avez la moindre question concernant l’Irlande du Nord, les visites ou si vous avez des remarques à apporter. Je ferai prochainement un article sur les hôtels, les restaurants et les moyens de transport pour vous aider à organiser votre séjour ! De plus, un article sur Belfast devrait bientôt voir le jour… Alors à bientôt !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *