FRANCE

Pyrénées-Orientales : Collioure, Port-Vendres et Banyuls-sur-Mer

Les Pyrénées-Orientales est un département où l’on retrouve tout pour passer de bonnes vacances. Montagne ? Oui. Mer? Oui. Visites culturelles ? Oui. Activités ? Oui. Bonne nourriture ? Encore oui ! Cette destination peut donc convenir à tous et je vous souhaite de la découvrir un jour. 

Dans cet article, on parlera principalement de Collioure, mais ce n’est pas le seul port catalan. On peut trouver d’autres villages de pêcheurs à quelques kilomètres comme Port-Vendres et Banyuls-sur-Mer. Tous trois valent le coup d’œil et je vais vous donner mes conseils pour voir l’essentiel !

1. Collioure

Collioure est un petit village réputé de la Côte Vermeille, on en dit même que c’est la perle. Ses ruelles colorées, son château royal et sa belle église Notre-Dame des Anges sauront vous conquérir j’en suis certaine.

Alors comment venir ?

Collioure a pour réputation d’être très difficile d’accès en voiture. Et pour cause ! Victimes de son succès, les parkings sont pris d’assaut surtout en haute saison. Préférez les jours de semaine durant l’été, où vous aurez un peu moins de monde que le week-end et essayez d’y arriver dans la matinée, 10h au plus tard, pour espérer pouvoir vous garer au plus proche. 

Il existe plusieurs parking, le plus proche sera le P4 qui se trouve directement à côté du château royal. Si vous n’y trouvez pas de place, optez pour le parking de la gare (10 minutes de marche, plat). D’autres parkings, souvent plus libres, se trouvent dans les hauteurs mais la remontée à la fin de la journée peut piquer, comme on dit ! Pour savoir ce qui est disponible, ou pas, regardez-bien les panneaux à l’entrée de la ville. Les principaux parkings sont mentionnés avec les places restantes. 

D’un point de vue tarifs, visiter Collioure a un coût, mais c’est dégressif. Pour une ou deux heures, on met la main au portefeuille, mais lorsqu’on reste une demi-journée ou plus, cela reste très abordable. A savoir, deux parkings à l’extérieur de la ville (Dourats et Cap Dourats) sont desservis, de mai à fin septembre, par une navette gratuite qui vous conduira au centre de Collioure. Attention cependant aux horaires le soir. 

Autre solution, le train ! La gare étant a dix minutes à pieds, je vous conseille fortement de venir sans voiture. Uniquement des TER circulent, depuis Perpignan, Narbonne, Avignon entre-autres. N’hésitez-pas à consulter le site de la SNCF pour trouver le meilleur trajet. 

Où dormir ?

Je ne pourrai pas vous faire de testé/approuvé pour le logement, car je n’ai jamais dormi à Collioure malgré le nombre de fois où j’y suis allée. Cependant, vous n’aurez aucun mal à trouver ! Des hôtels allant du 2* au 4*, des gîtes, des locations d’appartements, et même un camping (un peu excentré). N’hésitez pas à consulter le site de l’office du tourisme, ICI, qui pourra vous conseiller.

Où manger ?

Là, je peux vous faire du testé/approuvé ! Parce que dans le Pays Catalan, qu’est-ce qu’on mange bien… et vous commencez sans doute à connaître ma passion pour la gastronomie ! Vous trouverez de nombreux restaurants au bord du port, de la plage principale mais aussi dans les petites ruelles. La plupart proposent des menus avec des spécialités catalanes telles que la saucisse ou la crème (dont je vous donnerai la recette prochainement). 

Voici mes recommandations : 

Restaurant Le Trémail : Situé dans une des premières ruelles aux abords de la plage principale, la cuisine y est très typique avec un bon rapport qualité/prix. Le service est rapide et le personnel très accueillant. Vous aurez le choix entre plusieurs menus ou à la carte bien-sûr. Mention spéciale à la crème catalane qui est excellente ! Pensez à réserver, il y a très peu de places à l’extérieur. 

Restaurant La Frégate : ce restaurant d’hôtel se trouve le long du canal menant au port. Pour être totalement honnête avec vous, nous nous sommes régalés, et je ne me vois pas retourner à Collioure sans y manger désormais. Pour l’hôtel, je ne peux pas juger, mais le restaurant vaut le coup. Les assiettes sont copieuses, avec de très bonnes saveurs. La soupe de poisson est un pur délice, pour les amateurs comme moi. Le premier menu, avec trois choix, est à 24,90 € ce qui n’est pas beaucoup plus élevé qu’ailleurs. Si vous souhaitez prendre à la carte, cela vous coûtera un peu plus. Dans tous les cas, cela vaut le coup !

A ne pas manquer à Collioure

Même si le meilleur moyen de visiter est de se perdre à travers les ruelles, et de se laisser guider par son intuition, il vous faudra forcément vous arrêter sur les points suivants :

Le château royal : construit au début du Moyen-Âge pour protéger le village et le port, le château royal a ensuite hébergé les rois catalans lors de leurs étapes sur la côte Vermeille. La forteresse est riche d’histoire puisqu’elle a vécu les luttes franco-espagnoles pour la frontière. Monument historique depuis 1922, il se visite désormais. Je vous conseille la visite guidée, pour 4 € par adulte, qui vous racontera toute l’histoire à travers les salles et la cour intérieure. Vous pouvez faire la visite librement, mais il n’y a aucune explication de données ce qui est toute de même dommage…

La promenade jusqu’au phare : Derrière la magnifique anse et la plage principale, vous trouverez une jetée qui vous mènera jusqu’au phare. En traversant le pont, vous aurez de part et d’autre deux plages. Avec le vent, elles peuvent se montrer complètement différentes. L’une, non abritée par le vent, pourra vous faire une belle démonstration en terme de vagues ! A se demander si c’est la Méditerranée… Et de l’autre côté, une mer paisible. Le contraste est incroyable dans ces moments de Tramontane ! Vous arriverez au niveau de la Chapelle Saint-Vincent avec le Christ face à la mer. Souvent fermée, vous aurez de la chance si elle est ouverte. Ensuite, vous pouvez marcher sur la jetée jusqu’au phare pour avoir une très belle vue sur la plage et la célèbre horloge. 

Les ruelles : aux alentours de la rue Vauban et la rue Saint-Vincent vous serez au cœur de Collioure. Beaucoup de boutiques, de restaurants, de glaciers… mais surtout des couleurs ! N’hésitez-pas à vous éloigner un peu pour découvrir par vous-mêmes des trésors cachés. Les balcons sont fleuris, les portes colorées, et l’accent catalan égayera un peu plus votre visite si vous croisez des locaux. 

La fabrique d’anchois Roque : un peu plus sur les hauteurs (à côté du casino), vous pouvez vous rendre à l’atelier de fabrication des anchois pour une courte visite gratuite (uniquement du lundi au vendredi). Les dames qui travaillent l’anchois vous expliqueront tout l’historique des Anchois Roque à Collioure ainsi que la fabrication des anchois. Il y a également une phase dégustation. Comptez 30 minutes au total.

Un peu plus dans les hauteurs...

Le Fort Saint Elme : incontournable, cette forteresse militaire du XVIème siècle abrite une collection d’armes du Moyen-Âge et de la Renaissance. De la terrasse, vous aurez une vue panoramique sur la côte, à couper le souffle. Si vous ne pouvez pas vous y rendre en voiture, vous pouvez opter pour le petit train qui le relie à Collioure (au niveau du P4, justement, au port). La promenade dure 45 minutes avant d’y arriver, et cela peut-être agréable à travers les vignobles ! Vous pouvez également vous y rendre à pieds, mais sachez que ça grimpe ! Sur place, la visite peut se faire librement ou guidée, moyennant 7€ par personne  (+1 € en guidée). Il est également possible de faire une visite avec dégustation de Banyuls, sur réservation, avec 15€ supplémentaire. 

Moulin à huile de la Cortina : datant du XIVe siècle, c’est sûrement le plus ancien moulin à grains du Roussillon. Restauré en 2001, il a été transformé en moulin à l’huile. Les visites se font (pour 2020) les mercredis et dimanches de 10h à midi. Vous pourrez acheter de l’huile directement sur place. Le point de vue est également superbe, n’hésitez-pas à y monter même sans visiter !

2. Port-Vendres

Cap au Sud ! On s’arrête à Port-Vendres, petit village de pêcheurs très pittoresque. Moins tourristique que Collioure, Port-Vendres est toute de même une étape agréable à prévoir. Les plages et criques sont particulièrement réputées, ainsi que son petit port de plaisance. Même si la visite du village est rapide, c’est très mignon et agréable. A l’est, prenez la voiture et longez le Cap Béar jusqu’au phare. Les routes sont étroites et sinueuses, mais le panorama est incroyable. De plus, en vous garant au niveau du phare, il y a un petit sentier menant à la crique Santa Catarina. Minuscule crique, vous serez à l’abri des foules même en plein été. L’eau est translucide alors si vous êtes amateurs de snorkeling c’est l’endroit idéal pour observer les poissons !

3. Banyuls-sur-Mer

Encore plus au sud, on retrouve Banyuls-sur-Mer. Très typique du village catalan, je vous conseille de vous y arrêter et pas que pour déguster le célèbre vin ! Il n’y a pas de visite à prévoir, à proprement parler. Juste se promener dans les ruelles comme vous pourrez le faire à Collioure, flâner sur la plage principale ou aller en découvrir d’autres comme la plage du Troc, magnifique crique mais assez difficile d’accès (prévoyez de bonnes chaussures). 

Où déguster du Banyuls à Banyuls-sur-Mer ?

C’est une excellente question, n’est-ce-pas ? Alors déjà, qu’est-ce que le Banyuls ? C’est un vin doux AOC, produit sur la côte Vermeille. On peut avoir du rouge, ou du blanc. Souvent pris en apéritif, bien frais. Rien de tel pour se croire au bord de la mer… Alors où en boire ? Je vous recommande la Terre des Templiers : la visite guidée est gratuite, dure environ 40 minutes et vous en apprendrez beaucoup sur ce vin ! Vous découvrirez les secrets de l’élaboration et de l’élevage des grands vins de Banyuls et Collioure. Vous aurez une petite dégustation finale mais vous pouvez aussi compléter avec une dégustation plus poussée moyennant 15€ par personne. 

Je vous laisse visiter le site internet ICI, et réserver si toutefois cela vous intéresse.

Un peu plus dans les hauteurs...

La Tour Madeloc : Ancienne tour de guet datant du XIIIème siècle, elle est située tout en haut d’une colline. Une nouvelle fois, les routes sont très sinueuses et étroites, vous arriverez à un endroit où il faudra laisser votre voiture en bord de route pour finir à pieds. Comptez environ 40 minutes de marche, avec un fort dénivelé. Je vous déconseille d’y aller en plein pic de chaleur… Mais la vue d’en haut est exceptionnelle. Vous pourrez voir Collioure, Port-Vendres et Banyuls-sur-Mer derrière tous les vignobles. La petite randonnée est difficile, cependant, elle vaut le coup (et est totalement gratuite). 

J’espère que cet article sur les trois principaux villages de la Côte Vermeille vous aura plu. Sachez que pour loger de manière plus accessible, vous pouvez opter pour Saint-Cyprien et Argelès-sur-Mer qui sont juste à côté et possède de nombreux logements de vacances (locations, campings etc.). 

N’hésitez-pas à laisser un commentaire juste en-dessous si vous avez des recommandations ou des suggestions, ce sera un bon motif pour y retourner !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *