conseils

Réserver ses billets d’avion : où ? quand ? comment?

Réserver des billets d'avion : le guide !

C’est quelque chose qui semble simple, mais une fois notre destination de vacances choisie, on se retrouve face à un vaste choix de compagnies aériennes et de billets d’avion différents !

La voie des airs est en progression chaque année (plus de 4,5 milliards de passagers en 2019, soit +250 millions qu’en 2018). De nouvelles compagnies aériennes fleurissent tous les ans, la concurrence entre les compagnies régulières et low-cost se fait rude… pour le plus grand plaisir des voyageurs !

Alors, parmi toute cette offre, que choisir ? Comment choisir ? Et surtout, quand réserver pour avoir les meilleurs tarifs ? Voici mes conseils !

1. Régulières ou low-cost ?

Faisons d’abord une petite différenciation entre ces deux types d’offre aérienne. 

Les compagnies aériennes régulières, il y a quelques années, proposaient des vols avec bagages inclus, repas inclus, un confort optimal et un service des plus pointus. On dit d’elles qu’elles sont régulières car elles opèrent les lignes à heures fixes. Ce sont généralement les compagnies nationales telles qu’Air France ou Air Corsica.

En revanche, les compagnies aériennes low-cost proposent une offre la plus simple possible avec toutes les options en supplément. Le prix du billet de base est donc souvent bas, mais, ajoutez à cela le bagage (et le prix varie selon son poids), ajoutez un repas si nécessaire, ajoutez le choix du siège si vous préférez le hublot, et ainsi de suite. Exemple de compagnies low-cost ? Easy Jet, Ryanair, Vueling, etc.

De plus en plus, les compagnies régulières revoient leur copie et proposent également des prix sans bagage pour pouvoir concurrencer le low-cost. Il est donc important de toujours comparer les deux, parfois cela se joue à rien et il est vrai que le confort d’une compagnie régulière est bien meilleur. Surtout, c’est très compliqué le service après-vente d’une compagnie low-cost. En cas de problème (retard de vol, annulation…) préparez vous à devoir appeler des numéros payants tous les jours et à les harceler de messages sur les réseaux sociaux.

Je ne suis pas une anti-low cost, au contraire, je suis la première à réserver chez ces compagnies, mais je sais à quoi je m’engage. Malheureusement, on ne peut pas tout avoir, un prix bas et des services au top du top ! On ne peut pas payer 14€ sont Paris-Athènes et râler du confort des sièges, qu’on n’a pas de petit écran, et qu’on n’a pas le droit à un verre d’eau sans payer 2€ (j’exagère, je sais). 

Alors comment s’en sortent les compagnies low-cost pour rentabiliser leur vol? C’est simple. Vous avez remarqué, soit on marche beaucoup, soit on prend une navette pour prendre un vol low-cost… Plus les avions se “garent” loin du terminal, moins ils paient cher leur place. Les horaires jouent également un jeu dans le bas tarif. Sans parler du confort réduit, du carburant mis pile-poil pour faire le trajet histoire de ne pas gaspiller… tout est calculé ! 

Mais qui ne calcule pas de nos jours ? 

2. Comparateur de vols ou site de la compagnie ?

Bon pour le coup, là, je suis une anti-comparateur de vols. Je m’explique :

Les comparateurs de vols en ligne tels que Kayak, Viagogo, Liligo, Opodo et tout ce qui se termine encore par O c’est très bien pour consulter. Je suis d’accord, on ne peut pas savoir quelles compagnies opèrent dans quels pays, aux dates qu’on souhaite, alors, ces comparateurs sont très utiles pour ça ! Ils promettent un prix bas, comparons :

Je prends pour exemple un Paris-San Francisco pour début décembre sur Liligo. Je sélectionne uniquement les vols directs. Remonte donc en premier sur le comparateur la compagnie aérienne United Airlines à 292 € l’aller/retour. Ce tarif est trouvable sur Go Voyages ! Allons-y, continuons donc sur ce site. Je poursuis donc, nous sommes toujours à 292 € l’aller/retour, sans bagage, sans assistance (donc pas de mail en cas de retard par exemple), à moins de payer 7,99 € de supplément mais c’est optionnel, je laisse tomber. On me propose des tas d’options (assurances et autres), je refuse tout. Place au paiement, que je ne ferai pas, 292 €. 

Voyons voir maintenant sur le site direct d’United Airlines. Mêmes dates, mêmes horaires, mêmes conditions (pas de bagage, pas d’assurance), prix final : 306 € l’aller/retour. Par contre, là, vous aurez de l’assistance de la compagnie aérienne.

Alors oui, il y a 14 € d’écart, c’est vrai, le comparateur m’a indiqué que Go Voyages était moins cher et c’est le cas. Pourquoi cette différence ? Les sites revendeurs de billets d’avion négocient un rabais + une commission, sans parler du comparateur qui doit également toucher sa commission, autant dire qu’en réservant sur ce genre de site il ne doit pas rester grand chose à la compagnie…

Là où je souhaite attirer votre attention, c’est encore une fois si vous avez un problème avant, pendant ou après votre vol. L’assistance et la réactivité des comparateurs/revendeurs de vols sont proches de zéro. Pour obtenir un dédommagement, il faut s’accrocher et relancer sans cesse. Vous l’aurez, je n’en doute pas, mais au bout de combien de temps? Alors qu’en réservant sur le site de la compagnie directement, en payant ces 14 € supplémentaires, vous vous garantissez un suivi rapide. Evidemment, si votre vol tourne très bien, vous allez regretter d’avoir payé un peu plus cher et me maudire, mais nous ne pouvons pas prévoir les péripéties. 

En bref, avant de réserver via un comparateur, je vous conseille fortement de regarder sur les sites directs. Bien-sûr, si le tarif passe du simple au double, je comprendrai que vous n’écoutiez pas mes conseils mais sincèrement… mettez toutes les chances de votre côté pour voyager sereinement. 

3. Les billets d'avion sont moins chers la nuit : mythe ou réalité ?

MYTHE. 

Faisons un point tarification, pour que vous compreniez le système (si ça ne vous intéresse pas, sautez le paragraphe !). Comment sont fixés les tarifs des billets d’avions ? Pourquoi bougent-ils autant ? 

Et bien derrière cet écran de prix, il y a une personne dont le métier est appelé Revenue Manager. Il consiste à faire fluctuer les tarifs, en fonction de l’offre et la demande, à partir d’analyses des ventes, des comportements des clients etc. Si je dois prendre un exemple clair : un vol Paris-Marseille ouvre aujourd’hui. Il est actuellement à 30 €, il y a 200 places dans l’avion. En 24h, 30 personnes réservent. Que fait le revenue manager le lendemain ? Il augmente son prix, peut-être de 5 € ou 10 €, à lui de voir. Pendant 2 semaines, aucune vente, c’est inquiétant… peut-être que ce nouveau tarif est trop haut ? Il baisse de nouveau. Et ainsi de suite… cette explication est simplifiée mais au moins, vous aurez connaissance des “backstages” !

Pour revenir à notre histoire du prix plus bas la nuit, ou le mardi (oui, j’ai lu cela aussi), pour moi c’est un mythe. Généralement, les tarifs aériens sont par quotas. Tant de billets à 30€, une fois tout vendu, on passe à 50€. Ainsi, la nuit, quand le petit revenue manager dort, même si son dernier billet à 30€ est vendu, le prix augmente automatiquement. Il peut y avoir aussi des compagnies aériennes fassent passer leurs modifications de tarifs la nuit, qui sait ? Il faudrait mettre le nez dans leur système de tarification. 

En tout cas, si jamais vous arrivez à économiser plusieurs euros en mettant votre réveil à 3h du matin, je vous félicite pour votre courage et votre détermination !

4. Anticiper ou attendre le dernier moment pour réserver ?

Pour cette question, je pense que cela dépend de votre caractère. Personnellement, j’anticipe beaucoup. Je trouve qu’on a de bien meilleurs tarifs pour nos billets d’avion en s’y prenant tôt ! Les prix les plus bas sont censés être à l’ouverture de la saison, surtout chez les compagnies low-cost. Cependant, il est possible de trouver de bons tarifs sans anticiper. Si le vol que vous convoitez ne se remplit pas, il est fort probable d’une belle promotion de dernière minute. Il vous faut donc être à l’affût et observer quotidiennement le mouvement, mais si du jour au lendemain votre vol augmente de 20 €, je vous conseille fortement de réserver, c’est qu’il y a eu des ventes entre temps ! A vos risques et périls ! 

5. Pourquoi tant d'écart entre les billets d'avion ?

C’est vrai, c’est quand même fou d’avoir de si gros écarts alors qu’on décolle et qu’on atterrit au même endroit !

Reprenons un exemple, et allons sur Go Voyages de nouveau. Histoire que ce soit parlant, on va prendre un long vol : Paris-Sydney. On nous annonce le moins cher à 806€ aller/retour, et en dessous j’ai du 1659€. Comment pouvons-nous justifier de passer du simple au double ?

Tout d’abord, méfiance avec les prix bas. Vous allez faire 3 escales, faire le tour du monde avant d’arriver à destination ou avoir une seule escale mais de 24h ! Dans ce cas, obligé de sortir de l’aéroport, payer une nuit d’hôtel etc. Parfois cela revient plus cher que de prendre un vol direct, et c’est quand même plus embêtant. C’est justement mon cas avec mon Paris-Sydney. Le premier prix qui est remonté, j’en ai pour 64h de voyage (avec deux longues escales). Si je descends un peu plus bas, j’arrive à 24h de voyage ce qui me paraît bien plus cohérent. Le prix? 996€ aller/retour. Et oui, tout se paye !

Bon, l’aller/retour à 1659€ c’est le plus rapide avec des horaires au top et de très bonnes compagnies aériennes (ci-dessous le classement 2019). Car, oui, les horaires impactent le prix. Personne n’a envie de prendre un vol à 5h30 du matin ou à 22h45 le soir. C’est compliqué le matin pour aller s’enregistrer tôt, et le soir on arrive de nuit ce n’est pas pratique. Du coup, bon plan pour les personnes voulant faire des économies, foncez sur ces horaires décalées ! Pour les autres, et bien vous paierez un peu plus cher malheureusement… 

On a aussi la différence de classe. Pour rappel, la classe économie est la moins chère et la plus basique. Ne vous inquiétez pas, vous avez un siège à ce tarif là, quand même ! Ensuite, nous montons en gamme avec la classe affaires : plus de confort, plus de services… et enfin la première classe, la vraie ! Là, nous sommes dans le grand luxe et si vous prenez un vol de nuit, attendez vous à dormir comme si vous étiez dans votre lit !

Pour conclure, les billets d’avion ont des tarifs variables d’une compagnie à une autre en fonction de plusieurs facteurs mais les principaux sont cités au-dessus. 

6. Classement des meilleures compagnies aériennes (2019)

  1. Qatar Airways
  2. Singapore Airlines
  3. ANA – All Nippon Airways
  4. Cathay Pacific
  5. Emirates
  6. EVA Air
  7. Hainan Airlines
  8. Qantas Airways
  9. Lufthansa
  10. Thai Airways

Ce classement a été établi lors des SKYTRAX World Airline Awards 2019. A savoir qu’Air France est dans le top 30 (23ème place). 

J’espère que vous aurez trouvé réponses à vos questions dans cet article et que vous pourrez réserver dans de meilleurs conditions vos prochains billets d’avion. 

Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact ou me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *