FRANCE

Une journée dans les terres Héraultaises

Les beaux jours sont là, les plages de Méditerranée nous attendent… mais pourquoi n’irait-on pas se ressourcer une journée dans les terres Héraultaises ? L’Occitanie possède de beaux paysages en arrière-pays. 

On part pour une petite matinée de randonnée suivie par une balade autour d’un lac et une visite de village. Itinéraire complet pour une belle journée à prévoir été comme hiver.

Se ressourcer en une journée en arrière-pays

1. Le cirque dolomitique de Mourèze

Première étape de la journée dans les terres Héraultaises, le cirque dolomitique de Mourèze ! A proximité de Clermont-l’Hérault, à 50kms à l’est de Montpellier, ne vous attendez pas à une route sinueuse ou vertigineuse. En effet, l’accès en voiture est très simple jusqu’au parking, le mal de voiture est donc banni (oui je pense aux cœurs sensibles). D’ailleurs, en parlant du parking, vous pouvez vous garer en bord de route et marcher jusqu’à l’entrée du sentier. Cela ne vous coûtera rien hormis quelques pas supplémentaires. Cependant, je vous conseille le parking aux abords du départ de la randonnée. Pour 3 euros, il vous donne droit à un accès illimité jusqu’au 31 décembre de l’année en cours. De plus, une personne tient un kiosque d’informations et vous éclairera sur toutes les autres randonnées possibles à proximité !

Mais qu’est-ce qu’un cirque dolomitique ? Déjà, un cirque est une enceinte naturelle de forme circulaire à parois franches et abruptes. Le terme dolomitique concerne la composition du calcaire. Je ne suis pas une spécialiste scientifique, mais habituellement le calcaire est chargé en carbonate de calcium. Ici, le calcaire est composé de dolomie, mélange de carbonate de chaux et de carbonate de magnésium. Ce composant est plus fragile et s’érode plus facilement en fonction des intempéries, ce qui permet des roches uniques et un paysage incroyable. 

Boucle jaune

Le circuit balisé jaune est le plus court, 2,5 kilomètres, comptez 1h30 si vous prenez cette randonnée comme une balade. Si vous voulez la réaliser d’une manière plus sportive, une heure devrait vous suffire. Je vous conseille de prévoir de bonnes chaussures de marche. J’ai réalisé ce parcours avec des petites baskets, c’est bien entendu faisable, mais il y a des passages assez abrupts. Le sentier court vous permettra d’avoir de beaux points de vue sur le cirque mais aussi de vous retrouver à côté de majestueuses roches. La végétation est dense : romarins, arbousiers, bruyères. Les directions sont claires, aucun moyen de vous perdre, alors laissez-vous envahir par les odeurs et le son des grillons.

Boucle non balisée

Le sentier non balisé, en tout cas de manière colorée, compte 7,5 kilomètres. Vous partez pour 3h30 de marche avec un rythme de balade et des haltes pour prendre des photos. Les plus sportifs pourront le réaliser en 2h30. Le sentier est commun au jaune pour une bonne partie de la route, jusqu’à la bifurcation finale. “Les jaunes” repartiront vers le village, tandis que vous continuerez pour vous enfoncer un peu plus dans le cirque. Attention, pour ce sentier, prévoyez de très bonnes chaussures de marche, les baskets ne suffiront pas. Grâce à ce sentier vous grimperez en haut du Mont de Liausson et aurez un très beau point de vue sur le lac du Salagou. Vous passerez également à proximité des ruines de l’ermitage Saint-Jean-d’Aureillan, sans pouvoir y pénétrer (accès interdit). 

Les deux sentiers se rejoignent sur la fin, jusqu’à rejoindre le village de Mourèze. Quelques petits bars sont ouverts pour vous proposer un rafraîchissement. Les habitants sont réunis sur la place de l’église Sainte-Marie vous félicitant pour votre randonnée avec un sourire… Et vous pourrez même trouver une ou deux boutiques vous proposant des produits du terroir. 

Que vous fassiez le sentier court ou le long, vous vous sentirez tout(e) petit(e) face à ces immenses roches. Un dernier petit conseil, qui peut paraître évident pour certains, évitez cette randonnée plein août sous 40°C, elle est très peu ombragée. J’étais déçue au début de mon parcours car le temps était couvert et les photos (comme vous pouvez le voir) étaient loin d’être idylliques. Mais après le premier quart d’heure, j’étais finalement ravie que le soleil soit caché ! 

2. Le lac du Salagou

Très réputé dans la région, le lac du Salagou se trouve à une dizaine de minutes du cirque de Mourèze. C’est un endroit parfait pour pique-niquer, se baigner mais aussi se balader à pieds ou en vélo.

C’est un lac de retenue d’eau. Le barrage, très impressionnant, se trouve un peu plus loin et a été créé en 1969. Sachez que pour faire le tour complet du lac, il vous faudra marcher plus de 20 kilomètres, alors prévoyez de chaussures de marche et une grande bouteille d’eau ! Le lac du Salagou est aussi populaire de part sa terre rouge, appelée la ruffe. Sur place, de nombreuses activités sont proposées : voile, catamaran, paddle, pédalo, pêche… Vous aurez donc de quoi vous occuper !

Pour les cinéphiles et séries-addict, plusieurs scènes de film ou série ont été tournées ici, comme des scènes de RRRrrrr!!! d’Alain Chabat, du film Narcos avec Gilles Lellouche et même un épisode de la série Candice Renoir plus récemment. 

D’un point de vue accès, vous trouverez beaucoup de parkings totalement gratuits aux alentours et il existe plusieurs campings pour se loger, je vous renvoie vers la carte du lac pour mieux prévoir votre séjour si vous le souhaitez ICI.

3. Le village de Saint-Guilhem-le-Désert

Saint-Guilhem-le-Désert est un village classé dans “Les plus beaux villages de France”, à 35 kilomètres au Nord-Est de Montpellier. Le village a conservé un aspect médiéval avec d’étroites ruelles bordées par des murs de pierres, une place centrale et une abbaye. Les commerçants vendent des produits du terroir ou de l’artisanat local. Pour mieux visiter le village, perdez-vous à travers les ruelles laissez-vous porter d’échoppes en échoppes.

Vous pouvez également visiter l’abbaye, chose que je n’ai pas pu faire à cause du Covid-19. Fondée au IXème siècle puis classée au Patrimoine mondial par l’Unesco au titre du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en 1998, l’abbaye est gratuite. Ce serait dommage de se priver de cette jolie visite !

Le village est une découverte que je conseillerais davantage en basse saison car très prisé l’été, Saint-Guilhem-le-Désert devient vite inaccessible. En effet, le parking est rapidement complet (5 euros pour 2h30, durée minimum) et les ruelles bondées au point de ne pas pouvoir circuler librement. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous garer au parking du Pont du Diable (prochain arrêt de la journée) et profiter des navettes gratuites pour vous amener à Saint-Guilhem.

 

J’en profite pour vous dire qu’entre le Pont du Diable et le village de Saint-Guilhem-le-Désert, vous trouverez la Grotte de Clamouse. Elle possède un des réseaux souterrains les plus répandus du Sud du Massif Central. Considérée comme une des plus belle de France, c’est un incontournable si vous êtes en vacances dans la région. Je vous conseille fortement de la visiter ! Vous pouvez même faire un escape game à l’intérieur ou réserver l’activité Spéléopark qui vous fera découvrir la grotte à travers des ponts de singe ou tyroliennes digne des meilleurs accrobranches !

4. Le pont du Diable

© Piquart Benoit - OTI-SGVH

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre du chemin de Saint Jacques de Compostelle en 1998, le vieux pont roman est placé là où les gorges de l’Hérault sont les plus étroites. Il a été construit entre 1028 et 1031. Long de 50 mètres, il comprend deux arches principales et deux ouvertures secondaires appelées les ouïes, destinées à faciliter l’écoulement des eaux en période de crue.

Derrière le pont se cache une petite plage, surveillée l’été, qui vous permettra de vous rafraîchir avec un cadre idyllique. Vous pourrez louer canoë ou paddle pour arpenter les gorges et vous enfoncer dans ce gouffre aux eaux limpides. Comptez 15 euros de l’heure pour le canoë ou 12 euros la demi-heure pour le paddle. Sachez que l’Hérault est un long fleuve tranquille ce qui est idéal pour une balade familiale.

S’il est si tranquille, pourquoi porte-t’il le nom de Pont du Diable ? Une légende existe, pour ceux que cela intéresse, je vous renvoie vers l’histoire décrite par l’Office du Tourisme ICI

© Solignac Julie - OTI-SGVH

C’est ici que notre escapade s’arrête ! La journée dans les terres Héraultaises aura été bien remplie, avec des activités pour petits et grands.

Si vous voulez encore plus profiter des environs, sachez qu’il est possible de visiter la maison de la poterie, Argileum, située à Saint-Jean-de-Fos. La partie musée vous plongera dans un atelier de potiers du XIXème siècle, de manière ludique. Sinon, vous pouvez réserver un atelier pour vous former à manier l’argile. Vous pourrez emmener vos créations mais le délai de séchage et cuisson étant de trois semaines, il faudra revenir les chercher ! 

J’espère que cet itinéraire vous aura inspiré pour votre prochain tour dans l’Hérault !

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à me contacter si vous avez une question !

Cet article pourrait vous intéresser...

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *